Remuer le passé

Ce matin, dans la salle d’attente de mon médecin, un exemplaire du Vif accroche mon regard. Normal, les titres sont faits pour être accrocheurs, n’est-ce pas ?

Il date de quelques mois et annonce « Pourquoi les prix du pétrole continueront de flamber« . Pourquoi pas « Nous ne connaîtrons plus jamais la crise » tant qu’ils y étaient.

Si les journaleux relisaient de temps en temps leurs anciens titres, ils se montreraient sans doute un peu plus prudents dans leurs certitudes.